les_etiquettes_et_leurs_aliments

Comment choisir son aliment ? Que regarder sur l’étiquette ?

Nos animaux de compagnie, que ce soit le chien ou le chat, n’ont pas les mêmes besoins nutritionnels que nous. Typiquement, le chat étant un animal carnivore ne peut pas manger végétarien.

Les aliments industriels qui leurs sont destinés (secs, humides ou semi-humides) permettent dans la majorité des cas de couvrir entièrement leurs besoins journaliers et nous facilitent ainsi la vie !

Aujourd’hui, il est possible d’acheter des croquettes ou de la pâté pour nos chers compagnons dans de nombreux endroits et là encore, une très grande variété de marques et de produits sont disponibles. Alors comment s’y retrouver ? Vers quoi se tourner pour satisfaire leurs papilles tout en préservant leur santé ? Peut-on se fier aux publicités ?

Regardons de plus près comment est constitué l’emballage :
Les emballages sont divisés en deux parties : une partie principale et un cadre réservé qui est réglementé.

  • La partie principale, partie la plus attractive contient l’intitulé du produit, les images, et la description du produit…Aucune réglementation spécifique ne s’applique.

    Il faut donc se méfier de ce qui est marqué sur le paquet même si les allégations mensongères sont interdites !

    Un fabricant pourra inscrire que l’aliment convient à des chats stérilisés (ce qui reste une allégation assez vague) mais il n’aura pas le droit d’afficher que l’aliment dissout les calculs urinaires si ce n’est pas le cas ! Seule la description de l’ingrédient permet de s’orienter sur la quantité dudit ingrédient ; par exemple lorsqu’il est écrit « au goût de bœuf » cela signifie que l’aliment contient entre 0 et 4% de bœuf. Ce qui est différent de l’allégation « riche en bœuf » qui signifie que l’aliment contient au minimum 14% de bœuf et ainsi de suite.

    Un petit jeu de mots cache parfois une grande différence de constitution ! Attention également aux aliments « allégés » : tous ne sont pas des aliments de régime ! Cela signifie que cet aliment « allégé » contient 15% de moins de l’ingrédient cité par rapport au standard de la même marque. Pour autant il sera peut-être tout aussi riche que le standard d’une autre marque !

  • Le cadre réservé quant à lui est réglementé. Il doit être visible, lisible et indélébile.
    Les informations que l’on y trouve sont les suivantes :

      o Aliment complet/complémentaire
      o Espèce/catégorie
      o Mode d’emploi
      o Liste des ingrédients
      o Analyse moyenne (Protéines brutes, matière grasse, cellulose, cendres, teneurs en eau si elle est supérieure à 14%)
      o Additifs
      o Date d’expiration/référence à la date de fabrication
      o Adresse de la personne responsable des informations
      o Poids net et/ou contenance
      o Numéro de lot

Il faut savoir que ces informations et obligations s’appliquent dans l’Union Européenne et peuvent être différentes dans d’autres pays. Ainsi des aliments commandés à l’étranger pourront ne pas répondre à ces obligations.

Finalement que dois-je regarder en un coup d’œil ?

  • La première chose à regarder est la liste des ingrédients. Ces derniers sont rangés par ordre décroissant de poids.Par exemple, si le premier ingrédient de la liste est de la graisse, cela signifie que cet aliment contient en majeure partie de la graisse…Il est évident que ce ne sera pas un aliment très diététique…
  • Ensuite plus précisément, on peut regarder le taux de cendres brutes. Ce dernier donne une idée de la qualité des protéines contenues dans l’aliment.En effet on peut trouver des protéines dans les muscles mais aussi dans les os, les poils ou plumes….Et votre animal ne pourra pas assimiler de la même façon ces protéines.Le taux de cendres doit être inférieur à 7.5% (par rapport à la matière sèche), au-dessus de cette valeur, les protéines étant de moindres qualité, elles ne serviront pas beaucoup à votre animal et se retrouveront dans ses selles.

Est-ce grave si son aliment n’est pas de bonne qualité ?

La première chose est le bien-être et le confort digestif de votre animal (voir paragraphe ci-dessous).

Ensuite des excès ou des carences de certains minéraux peuvent avoir des conséquences délétères sur la santé de votre animal.

Le sel, ou sodium (Na) favorise l’appétence et un excès de sel peut entraîner une fatigue des reins et du cœur.

De même un apport trop important en calcium ou phosphore peut entraîner des troubles osseux chez les animaux en croissance ou encore la formation de calculs urinaires…

Il est donc important de surveiller ces taux. Malheureusement tous les fabricants ne les indiquent pas sur les paquets de croquettes.

Ce que je peux évaluer sur mon animal :

  • La qualité et la quantité de ses selles : si votre animal fait de nombreuses selles et/ou de consistance molle, ce n’est pas bon signe.
  • A-t-il des flatulences ? vous embaume-t-il le salon le soir au coin du feu ?!
  • La beauté de son poil : A-t-il des pellicules ? Son pelage est-il soyeux, brillant ?
  • Le contrôle de son poids : arrive-t-il à rester svelte ? ou prend-il correctement du poids pendant sa croissance ?
  • La vitalité : Votre chien vous semble-t-il en forme, dynamique ?
  • La qualité de son haleine
  • L’absence de symptôme urinaire chez le chat : si votre chat part régulièrement dans ca litière faire des petits pipis, il peut avoir des problèmes urinaires, qui sont souvent liés à son alimentation.

N’oublions pas que quantité n’est pas synonyme de qualité : on peut par exemple nourrir un chat avec 50 grammes de croquettes par jour !
Dans tous les cas, n’hésitez pas à amener votre sac de croquettes chez votre vétérinaire, il saura évaluer sa qualité et vous conseiller pour votre animal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>