Ca gratte a gratte a gratte

Démangeaisons frénétiques, vous aider dans le 1er diagnostic.

Parasites : Comment anticiper les crises de démangeaisons et les crises allergiques ?

L’arrivée du printemps, c’est le retour des beaux jours et des sorties, mais c’est aussi la réapparition de divers parasites externes qui s’attaquent aux animaux domestiques. Ces parasites sont présents tout au long de l’année, mais le printemps est généralement la période durant laquelle ils prolifèrent. Pour y faire face, il est alors important de bien les connaître, car ce sont les premières causes de démangeaisons et de crises allergiques chez les animaux de compagnie.

 

Les principaux parasites externes des chiens et des chats :

Les puces et les tiques sont les parasites externes les plus communs. Les puces, en suçant le sang de nos animaux domestiques, déposent leur salive anticoagulante et irritante qui va provoquer des démangeaisons intenses. Un grattage frénétique peut alors causer des blessures et des plaies. Les puces sont également responsables de la dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP).

Quant aux tiques, les chiens et les chats les attrapent facilement, car ce sont des parasites qui se logent dans les hautes herbes, les broussailles, les buissons, etc. La vigilance est donc de mise lors des sorties à la campagne ou dans les forêts. En suçant le sang des animaux, les tiques peuvent transmettre différentes maladies graves comme la piroplasmose ou babésiose, la borréliose, appelée aussi maladie de Lyme, l’ehrlichiose et les anaplasmoses. La prévention contre les tiques est donc primordiale pour la santé de nos animaux domestiques.

Autre type de parasites externes, les aoûtats. Ce sont des larves d’acariens qui transmettent des enzymes pouvant également provoquer d’intenses démangeaisons. Appelés aussi rouget ou vendangeon, les aoûtats se manifestent comme des points microscopiques orangés. Ils se logent souvent sur les oreilles et entre les doigts des animaux. Généralement, les aoûtats ne transmettent pas des maladies, mais les démangeaisons occasionnées peuvent causer des lésions cutanées et des plaies qui peuvent s’infecter.

Enfin, la piqûre des phlébotomes, des insectes morphologiquement semblables aux moustiques, cause aussi des réactions cutanées sur des zones exposées comme le museau, les oreilles ou le pourtour des yeux. Les phlébotomes sont également dangereux, car ce sont des vecteurs de protozoaires de leishmaniose cutanée chez les mammifères, notamment chez les chiens. Ils sont plus présents en région méditerranéenne.

 

Les allergies chez le chien et le chat

Outre les allergies causées par les parasites externes, les problèmes cutanés et les démangeaisons chez les animaux peuvent être provoqués par un autre type d’allergie. Elle peut être d’origine alimentaire, de contact ou se manifester sous la forme d’une dermatite causée par des allergènes environnementaux. Ainsi, comme les humains, les animaux domestiques peuvent être allergiques aux pollens et à certaines plantes printanières. Ce qui provoque aussi chez eux des démangeaisons intenses, des yeux larmoyants et le nez qui coule. L’animal allergique se gratte alors de manière intense. Ce qui peut conduire à d’autres problèmes cutanés, dont la dermatite pyotraumatique, appelée aussi dermatite suintante aiguë ou « hot-spot ». Sans traitement rapide, des surinfections bactériennes peuvent survenir et augmenter ainsi le prurit. Enfin, une autre inflammation chronique de la peau, appelée dermatite atopique, entraîne également d’importantes démangeaisons. C’est une maladie assez méconnue et qui ne se guérit pas encore. Par exemple, les chiens qui souffrent de dermatite atopique ont souvent une barrière cutanée très délicate. La peau est fragilisée et les allergènes y pénètrent très facilement. La dermatite atopique est la deuxième cause de crises d’allergie chez le chien après la DAPP.

 

Les mesures préventives et curatives pour soulager les démangeaisons et les allergies

 

La prolifération des parasites peut être évitée avec de simples gestes comme nettoyer systématiquement la niche ou la literie, inspecter scrupuleusement les zones sensibles des animaux après une balade en forêt ou dans les champs. Ces zones à inspecter sont situées sous les aisselles, entre les doigts, sous l’aine, derrière les oreilles, autour des yeux. Le brossage du pelage permet aussi de déceler la présence de parasites. Ce sont de simples habitudes à adopter évidemment toute l’année, mais plus particulièrement au printemps. C’est en effet une période de pic de la prolifération des maladies parasitaires.

Nombreux sont les moyens pour éradiquer les différents parasites externes : les colliers antipuces, les pipettes, les sprays, les médicaments antiparasitaires ou encore les produits naturels. Mais, dans tous les cas, il est nécessaire de demander l’avis de votre vétérinaire. Dès l’apparition des premiers symptômes, les animaux doivent être diagnostiqués et traités, car les complications arrivent très vite. Selon l’espèce, le poids et le lieu de vie de l’animal et selon les parasites visés, les traitements antiparasitaires doivent être adaptés.

Les allergies sont des maladies complexes, difficiles à identifier et à traiter. C’est pourquoi il est impératif de consulter un vétérinaire, notamment quand le chien ou le chat se lèche ou se gratte frénétiquement. Seule la consultation chez le vétérinaire permet de déceler rapidement une réaction allergique de l’animal. Outre les parasites externes, les démangeaisons peuvent être aussi causées par du parasitisme digestif, par des allergies comme l’urticaire ou encore par le stress.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>