Les vers chez les chats

Le marquage urinaire du chat

Le marquage urinaire du chat est un comportement parfaitement normal, pratiqué par la plupart des félins dans la nature, mais qui peut devenir très gênant lorsque le chat vit en appartement. Il apparaît généralement vers l’âge de quatre semaines au moment des premiers jeux sociaux entre les chatons, puis disparait très rapidement. Il réapparaît à la puberté (6-8 mois) sous l’influence des hormones sexuelles.

Qu’est-ce que le marquage urinaire ?

Le marquage urinaire est un acte volontaire, qui consiste pour le chat à émettre de petites quantités d’urine sur une surface verticale. Lorsque le chat urine normalement, il commence par gratter le support (horizontal), s’accroupit puis urine une quantité importante et termine en recouvrant son urine. C’est rapide et silencieux. En revanche, lors du marquage, le chat est debout, la queue verticale et frétillante, le dos en U inversé. Il émet en jets, sur un support vertical, un petit volume d’urine qu’il ne recouvre pas. Les vocalises (miaulements) sont fréquentes.

Les lieux visés lors d’un marquage urinaire sont toujours verticaux et bien visibles : un mur ou un meuble, un tronc d’arbre, un piquet, une roue de voiture… L’urine du chat étant particulièrement odorante, le marquage urinaire est un signal à la fois visuel et olfactif.

Le marquage urinaire doit être bien différencié de l’incontinence urinaire, qui est un acte involontaire faisant généralement suite à une maladie (cystite ou calculs urinaires, par exemple) : le chat ne peut pas se retenir et urine de petites quantités, en flaque, sur une surface horizontale.

En cas de doute, votre vétérinaire peut vous aider à faire la différence entre élimination normale, marquage et incontinence urinaire. Pour faciliter le diagnostic, vous pouvez éventuellement filmer votre chat « en action » et montrer la vidéo.

Pourquoi mon chat « marque » ?

Le marquage urinaire est plus fréquent chez les chats mâles entiers (non castrés). On considère généralement que le marquage sert à délimiter le territoire, ou à indiquer que le chat est disponible sexuellement.

Logiquement, le marquage est donc plus fréquent :

  • en cas de compétition pour le territoire (cohabitation de plusieurs chats, introduction d’un nouveau chat dans le foyer, passage de chats voisins dans le jardin…)
  • en cas de compétition pour la reproduction (un chat mâle marque plus s’il vit avec une femelle plutôt qu’avec un autre mâle)

Dans certains cas, chez les chats stressés, le marquage peut être déclenché par une modification de l’environnement : déménagement, travaux de peinture, changement de place des meubles dans une pièce, arrivée ou départ d’un membre (humain ou animal) du foyer… Le changement d’odeur d’un produit nettoyant ménager peut même suffire !

Qu’est-ce que je peux faire ?

Tout d’abord, inutile de « gronder » le chat, même si vous le prenez sur le fait. Son stress ne fait qu’aggraver la situation, et il risque de recommencer, hors de votre vue cette fois.

Par contre, l’odeur de l’urine étant très forte, elle risque de s’imprégner sur le support si vous n’agissez pas rapidement. Commencez par absorber le plus gros avec un papier essuie-tout, éventuellement en rajoutant un peu d’eau pour diluer l’urine. Appliquez ensuite de l’eau vinaigrée (vinaigre blanc), de l’eau gazeuse ou du bicarbonate de soude et essuyez à nouveau jusqu’à la disparition de l’odeur. N’utilisez surtout pas d’eau de Javel ou de produit ammoniaqué dont l’odeur est particulièrement attirante pour les chats !

Si la tache d’urine est déjà sèche, utilisez un détergent enzymatique (une lessive biologique par exemple) plutôt qu’un détergent classique, pour un nettoyage en profondeur plus efficace : les enzymes décomposent les matières organiques qui sont transformées en résidus solubles dans l’eau. N’oubliez pas de rincer abondamment pour faire disparaître les odeurs. Le nettoyage à la vapeur est également efficace : les matières organiques sont dissoutes sous l’effet de l’eau chaude sous pression.

Est-ce que cela peut se soigner ?

Dans la plupart des cas, puisque le marquage est sous l’influence des hormones sexuelles, la stérilisation règle le problème de façon définitive, mais malheureusement, 10 % des chats mâles castrés et 5 % des femelles stérilisées continuent à marquer. Si c’est le cas de votre animal, n’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire. Une thérapie comportementale éventuellement associée à un traitement médicamenteux permet souvent de traiter le marquage de stress, lié au territoire.

Dans la plupart des cas, un réaménagement de l’environnement du chat suffit comme thérapie comportementale :

  • augmenter le nombre de bac à litière (si vous avez N chats, il faut N+1 bacs à litières) et de cachettes en hauteur (les chats doivent pouvoir s’isoler).
  • séparer les lieux de couchage (panier ou coussin), de repas (gamelle d’eau et de nourriture) et d’élimination (bac à litière).
  • consacrer tous les jours un peu de temps à jouer avec le chat.

Si ces mesures sont insuffisantes, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire comportementaliste.

L’utilisation des phéromones (sous forme de spray ou de diffuseur) donne de très bons résultats lorsque le stress est la cause du marquage : des études récentes montrent 70 à 80% d’amélioration à 1 mois, avec des effets constatés dès la première semaine. Les phéromones sont des molécules perçues par un organe spécifique, l’organe voméro-nasal situé au fond de la gorge. Elles apaisent le chat et lui permettent de se sentir en sécurité. Ces substances sont identiques à celles que le chat dépose lorsqu’il fait du marquage facial en frottant le coin de sa bouche sur vos jambes ou contre les meubles.

D’autres médicaments à base d’anxiolytiques ou d’antidépresseurs permettent également de lutter contre l’anxiété du chat. C’est long (4 à 8 semaines sont nécessaires pour observer les premiers résultats, qui doivent ensuite être stabilisés sur plusieurs mois), mais souvent efficace.

Même si le chat semble guéri, les risques de récidive sont toujours possibles, surtout si la cause initiale du problème n’a pas disparu.

6 réflexions sur “ Le marquage urinaire du chat ”

  1. J’ai lu cet article très intéressant.
    Je n’ai pas de problème avec Mimi, mon chat que j’adore à la folie et qui me le rend bien.
    Il a toujours été propre mais depuis que je l’ai fait stérilisé, il fait ses urines dans sa litière mais les gros besoins à côté de sa caisse. Je mets de l’eau de javel pour nettoyer sa litière et j’en mets un peu dedans. Rien à faire.
    Pourriez-vous me donner une solution ?
    Merci d’avance

    1. Bonjour,
      Votre chat fait-il ses besoins à côté de la caisse ou s’installe t-il quand même au bord de la caisse ? Cela peut venir de la taille de la caisse si elle est trop petite.
      Sinon, il faut aussi voir si il est à jour au niveau de la vermifugation, cela pourrait être une autre explication.
      Cordialement,
      Annabelle de Vetality

  2. Ma chatte adorable de 11 ans a pris l’habitude depuis peu de faire ses crottes la nui sur mon tapis,alors qu’elle est au jardin toute la journée,je mets du Féliway dans la maison,je vais essayer de mettre un répulsif sur le tapis,qu’en pensez-vous?

  3. Oui un spray répulsif pour chat fonctionnera bien. ne pas en prendre qui sentent mauvais car ils peuvent être irritants. ceux qui sentent bons sont bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>