chatiere

Les chatières, mode d’emploi

Les chatières sont très utiles pour les chats qui vivent en maison avec accès à un jardin. Elles leur permettent d’entrer et de sortir à leur guise, sans avoir à miauler pour se faire ouvrir la porte. Et même pour les chats vivant en appartement, une chatière peut être installée sur une porte-fenêtre donnant accès à un balcon ou une terrasse, pour que le chat puisse sortir sans avoir à laisser la fenêtre ouverte. Certains modèles de chatière sophistiqués ont de nombreuses fonctions qui peuvent se révéler très pratiques à l’usage.

Les différents types de chatière

    • la simple porte battante ou chatière manuelle. Vous trouverez dans le commerce de nombreux modèles avec un battant en bois, en plastique ou en caoutchouc à installer au bas d’une porte, d’un mur (il existe des tunnels d’extension si votre mur est très épais) ou dans une vitre. Certaines s’ouvrent dans les deux sens, d’autres vers l’extérieur seulement, d’autres encore sont constituées de lamelles plastiques souples et restent ouvertes en permanence. Certains modèles plus sophistiqués permettent de choisir, à l’aide d’une molette placée sur la chatière, si vous voulez que votre chat puisse entrer et sortir librement,  entrer seulement, sortir seulement, ni entrer ni sortir. Vous pouvez tout à fait construire vous-même, si vous êtes un peu bricoleur, une porte battante sur mesure. Veillez simplement à bien soigner l’étanchéité. L’inconvénient de la simple porte battante est que tous les chats du quartier peuvent rentrer chez vous !

 

    • la chatière magnétique. Ce modèle fonctionne avec une « clé » électromagnétique, c’est-à-dire un aimant que le chat porte à son collier. Lorsqu’il approche de la chatière, l’aimant crée un champ magnétique qui déverrouille l’électro-aimant de la porte. Si vous avez plusieurs chats, vous pouvez racheter des clés supplémentaires. Ce système est très efficace pour empêcher les chats du voisinage de rentrer chez vous, mais il a quelques inconvénients : votre chat doit porter un collier (avec les risques d’accrochage dans les arbustes ou les clôtures que cela implique), muni d’un aimant souvent un peu encombrant. De plus, si pour une raison ou une autre il perd son collier, la porte reste fermée !

 

    • la chatière à infrarouges. Le principe est le même que pour la chatière magnétique, mais elle est actionnée par une clé de collier à infrarouges.

 

    • la chatière électronique. Dans ce type de chatière, l’ouverture de la porte est liée à un équipement électronique porté par le chat : soit un médaillon d’identification par radiofréquence sur son collier (avec les risques vus précédemment liés au port du collier), soit plus simplement sa puce électronique (implantée sous la peau, donc pas de risque de perte !). Quand le chat arrive à proximité de la chatière, un scanner lit le code du médaillon ou le numéro de la puce et autorise (ou non) l’ouverture de la porte. La plupart des modèles de chatière électronique peuvent reconnaître plusieurs dizaines de codes et de numéros de puce différents. Certains modèles sont équipés d’un détecteur de lumière intégré, pour empêcher votre chat de sortir lorsqu’il fait noir, ou programmables : vous pouvez régler les heures d’entrée et de sortie (par exemple, les chats ne peuvent pas sortir la nuit, entre 22 h et 6 h). Les modèles les plus sophistiqués proposent des options permettant d’autoriser les entrées et les sorties à certains chats seulement ou encore de connecter la chatière à un ordinateur et d’enregistrer les mouvements des chats ! Les principaux inconvénients : ces modèles ne peuvent généralement pas être installés sur des portes métalliques (type porte de garage par exemple), ils sont souvent assez chers et ils fonctionnent soit avec des piles, dont il faut surveiller l’usure, soit sur secteur auquel cas le chat ne peut pas rentrer en cas de coupure de courant…

La taille standard des chatières est généralement de 20 cm de large sur 25 cm de haut, ce qui convient à la plupart des chats pesant moins de 7 kg, mais il existe des modèles un peu plus grands si votre chat est de grand gabarit. Dans tous les cas, il est important de bien positionner la chatière : pour une installation idéale, la base du tunnel de la chatière doit être située à hauteur du  ventre de votre chat.

Un petit temps d’apprentissage

La plupart des chats comprennent très rapidement le fonctionnement de la chatière, d’autres sont un peu plus lents à apprendre à s’en servir. Commencez par bloquer, pendant plusieurs jours si nécessaire, la porte de la chatière en position grande ouverte, avec une petite cale par exemple, et incitez votre chat à passer d’un côté à l’autre avec un peu de nourriture attrayante. Puis laissez la porte se refermer ; votre chat comprendra vite qu’il doit la pousser avec le bout du nez.

Certains chats prennent peur en entendant le bruit de l’électro-aimant (pour les chatières magnétiques) ou le petit claquement de la porte qui se referme. Dans le 1er cas, il faut laisser au chat le temps de s’habituer. Dans le 2nd, vous pouvez mettre des petits morceaux de mousse ou de caoutchouc pour atténuer le bruit.

Pour les chatières électroniques, elles ne restent déverrouillées que quelques secondes après la lecture de la puce électronique. Il faut donc que le chat rentre rapidement. S’il ne rentre pas assez vite, pas de panique, il lui suffit de se représenter devant la porte pour réactiver l’ouverture.

Ne vous inquiétez pas si au début votre chat reçoit la porte de la chatière sur le bout de la queue parce qu’il ne passe pas assez vite. Les bords sont généralement rembourrés, il n’y a donc aucun risque qu’il se fasse mal ou se retrouve coincé. Et la prochaine fois, il se dépêchera !

Veillez simplement à ne pas vous absenter (surtout pour quelques jours) avant d’être sûr que votre chat a bien compris le fonctionnement de la chatière. Il risquerait de se retrouver dans l’incapacité de rentrer ou de sortir de chez lui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>