animaux en voiture

Mon animal est malade en voiture

Chez certains animaux, le voyage en voiture tourne rapidement au cauchemar. Gémissements, halètements, salivation excessive, agitation, vomissements, défécation… votre chien ou votre chat a de nombreux moyens de vous faire comprendre qu’il n’aime pas du tout la situation. Comment faire pour qu’il accepte (à défaut d’apprécier) les voyages en voitures ?


Habituer progressivement l’animal à la voiture

Il est préférable d’habituer le plus tôt possible votre animal à la voiture. Si vous lui faites faire 800 km d’un seul coup alors qu’il n’est jamais monté en voiture, cela risque de très mal se passer. Emmenez-le régulièrement avec vous pour de petits trajets, suffisamment courts pour qu’il n’ait pas le temps d’être malade. Si cela est possible, faites en sorte que le but du trajet soit agréable : une promenade en forêt pour le chien plutôt qu’une visite chez le vétérinaire !

Si le simple fait de monter dans la voiture est difficile pour votre animal, allez-y très progressivement, par étapes sur plusieurs jours voire semaines :

  • voiture à l’arrêt, faites-le monter (pour un chien) ou placez son panier dans l’habitacle (pour un chat) et offrez-lui une petite récompense.
  • idem précédent + fermez les portières.
  • idem précédent + mettez le moteur en marche.
  • idem précédent + faites un petit tour de quelques minutes.
  • rallongez de plus en plus la durée du trajet.

Bien sûr, l’animal sera félicité chaleureusement à chaque étape réussie. Ne passez à l’étape suivante qu’une fois que la précédente est bien acquise. Si l’animal commence à montrer des signes d’inquiétude, arrêtez tout et ignorez-le, sinon vous risquez de le conforter dans l’idée qu’il a raison d’avoir peur.

La place de l'animal en voiture

Installer l’animal à la bonne place

  • Un chien de grande taille doit être installé dans le coffre, séparé du reste de l’habitacle par un filet ou une grille.
  • Un chien de taille moyenne peut être placé aux pieds d’un passager ou éventuellement sur la banquette arrière. Il existe des systèmes permettant d’attacher un harnais à une ceinture de sécurité. Ne laissez pas votre chien s’installer sur le siège avant, ni sur les genoux d’un passager.
  • Un chien de petite taille est plus en sécurité dans une cage de transport, placée au sol ou dans le coffre.
  • Ne transportez jamais un chat en liberté dans la voiture : il doit obligatoirement être placé dans une cage de transport, posée au sol ou fixée sur un siège. Certains chats apprécient de regarder le paysage, d’autres non. A vous de tester les différentes solutions et de juger, selon les réactions de votre chat, ce qu’il préfère. Si vous n’avez pas de cage de transport, mais une simple boîte grillagée, posez une serviette par-dessus pour former un espace clos qui sécurisera le chat.

Conduire en souplesse

Conduisez calmement et prudemment. Roulez sans à-coups pour que votre animal ne soit pas ballotté d’un côté à l’autre : ne freinez pas et n’accélérez pas brusquement et abordez les virages en souplesse. Ne fumez pas dans la voiture. Ne mettez pas la musique à fond. Laissez une vitre entrouverte pour aérer. Maintenez une température d’environ 20 °C. Vous pouvez utiliser un brumisateur pour rafraîchir votre animal en plein été.

Prévenir le mal des transports

Ne donnez rien à manger à votre chien ou votre chat le jour du voyage (dernier repas au plus tard la veille à 22 h). En revanche, laissez-lui une gamelle d’eau à disposition.

Prévenir le mal des transport

Pour calmer le stress de votre animal, vous pouvez vaporiser des phéromones dans le véhicule ou directement dans son panier. Il existe aussi des colliers qui en sont imprégnés. Les phéromones sont des molécules perçues par un organe spécifique, l’organe voméro-nasal, situé au fond de la gorge. Elles apaisent les animaux et leur permettent de se sentir en sécurité. Retrouvez ici Adaptil collier diffuseur de phéromones.

Si votre animal est très anxieux, il est possible de lui administrer un léger calmant (demander conseil à votre vétérinaire). Les traitements naturels (homéopathie, phytothérapie, suppléments nutritionnels) sont aussi efficaces dans cette indication, mais ils doivent souvent être administrés plusieurs jours avant le départ. Retrouvez ici le zylkène, un traitement apaisant luttant contre le stress,et l’Anxitane

Dans certains cas, les vomissements ne sont pas dus au stress mais à une plus grande sensibilité de l’animal aux mouvements de la voiture, qui perturbent le fonctionnement normal de son oreille interne. Cela s’observe surtout chez les jeunes animaux dont l’oreille interne n’est pas encore mature, mais quelquefois ce trouble ne disparaît pas avec l’âge. Il est alors préférable d’administrer préventivement un anti-émétique (un médicament qui empêche de vomir) :

  • les anti-histaminiques sont efficaces, mais il faut les administrer toutes les 4 heures environ. Ils risquent de provoquer une légère somnolence, ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose pour un long voyage en voiture !
  • le maropitant (uniquement pour le chien) agit pendant environ 12 heures, sans effet de somnolence. Il doit être prescrit par un vétérinaire.

Respectez bien le dosage de ces produits (vérifiez le poids précis de votre animal) et leur mode d’emploi : il faut en général les donner une demi-heure à deux heures avant le départ. N’hésitez pas à faire un essai avant le voyage pour tester les réactions de votre animal à ces molécules.

Faire des pauses fréquentes pendant le voyage

Cette recommandation est surtout valable pour votre chien. Toutes les deux heures environ (au même rythme que le conducteur !), arrêtez-vous à l’ombre et faites une pause au cours de laquelle votre chien pourra se détendre les pattes et boire un peu. Profitez-en pour bien aérer le véhicule. Pour un chat, à moins d’être dans un lieu très sécurisé, ne le sortez jamais de son panier, même pendant les pauses.

Enfin, prévoyez de quoi nettoyer si, malgré toutes vos précautions, votre chien ou votre chat vomit, urine ou défèque dans sa cage ou dans la voiture : un sac poubelle, un rouleau de papier essuie-tout, des serviettes de toilette, des lingettes nettoyantes, une couverture propre… Cela rendra la fin du voyage un peu plus agréable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>