quel_nom_donner_a_son_chien

Quel nom pour mon animal ?

Vous allez avoir un chiot ou un chaton et vous hésitez sur le nom que vous allez lui donner ? Prenez le temps de réfléchir : il portera ce nom toute sa vie et vous aurez à l’utiliser plusieurs dizaines de fois par jour… Rien ne presse, vous pouvez, pendant quelques semaines, le temps de faire sa connaissance, l’appeler simplement « le chien » ou « le chat ». Vous remarquerez peut-être ensuite un trait de caractère (Fripon, Coquin, Têtu…), une caractéristique physique (Tigrou, Chaussette, Caramel…) ou autre chose de personnel.

Le choix du nom

Surtout chez le chien, le nom est la base de l’éducation : ce n’est qu’une fois qu’il aura appris son nom qu’il pourra obéir à vos ordres.

Evitez les noms trop longs (une ou deux syllabes, c’est l’idéal) ou trop compliqués à prononcer. Même si les noms des animaux ne sont pas soumis à restriction en France, évitez les noms trop ridicules et ceux qui prêtent à polémique : récemment, un maire a refusé que des chiens de sa commune portent les noms d’Iva et Itler (en référence bien sûr à Adolf Hitler et sa compagne Eva Braun). Pensez que vous aurez à le prononcer, voire à le crier, éventuellement en public.

Préférez un nom court, facile à retenir et qui « claque » bien. Les chiens et les chats reconnaissent mieux les noms dont la même syllabe est répétée : Loulou, Titi, Bébert… Evitez les lettres et les sons peu audibles (aï, ou, f, b, l, p). Et si vous avez plusieurs animaux, choisissez des noms bien différents pour chacun.

Si votre chiot ou votre chaton a reçu à la naissance un nom trop long ou qui ne vous plait pas, vous n’êtes absolument pas obligé de l’utiliser au quotidien ; vous pouvez tout à fait choisir un diminutif ou un surnom. Par exemple un chien appelé Jalapeño (du nom d’un piment mexicain) sera sûrement surnommé Jaja ; ses papiers pourront porter l’inscription Jalapeño dit « Jaja ».
Par contre, une fois que le chien ou le chat a mémorisé son nom, il est très difficile d’en changer.

C’est quoi, un « affixe » ?

Pour les animaux de race, l’affixe est en quelque sorte la marque de l’élevage, son appellation officielle, que l’on pourrait comparer au « nom de famille » du chien ou du chat. Il est accolé au nom de l’animal, soit avant (surtout dans les pays anglophones, on parle alors de « préfixe »), soit après (surtout dans les pays francophones, on parle alors de « suffixe »).

Par exemple si votre chien a pour nom « Larry » et pour affixe « des Grandes Plaines », son nom complet sera « Larry des Grandes Plaines ». Ses frères et sœurs et tous les chiots sortis de cet élevage auront le même affixe. L’affixe permet ainsi de connaître la provenance du chien ou du chat.

Une lettre par année

Normalement, le nom des animaux de race, c’est-à-dire des chats inscrits au LOOF (Livre Officiel des Origines Félines) et des chiens inscrits au LOF (Livre des Origines Français), commence par une lettre imposée : H en 2012, I en 2013, J en 2014… Les lettres se suivent dans l’ordre alphabétique, mais les lettres K, Q, W, Y et Z ne sont jamais utilisées. 2015 est donc l’année du L.

Petite remarque : tous les pays francophones n’utilisent pas la même lettre en même temps : 2008 par exemple était l’année du D pour la France, du H pour la Belgique et du U pour le Canada !
Même si votre chiot ou votre chaton n’est pas « de race », vous pouvez lui choisir un nom qui corresponde à la lettre de l’année.

Quelques idées de nom en L

Si vous n’avez vraiment aucune idée, pourquoi ne pas choisir :

  • un nom à consonance anglaise : Lee, Leader…
  • un nom à consonance russe : Lasko, Laska, Laski, Laïka…
  • un nom qui reflète un trait de caractère : Lintelo, Laglu, Lagaff…
  • un nom qui reflète sa couleur : Lablanche, Lenoir…
  • un nom historique : Lancelot, Louis…
  • un nom géographique : Liban, Léman…
  • un prénom humain : Laurie, Loana…

Ou encore Lautrec (pour les passionnés de peinture), Lewis ou Lloris (pour les amateurs de sport), Link ou Luigi (pour les passionnés de jeux vidéo), Linux (pour les amateurs d’informatique), Leonardo, Lindsay ou Lyoko (pour les férus de cinéma ou de dessins animés), Largo ou Lucky (pour les fans de bandes dessinées), Lavande ou Lilas (pour les amateurs de plantes)…

Comment lui apprendre son nom ?

Le plus beau nom du monde ne sert à rien si votre animal ne sait pas qu’il s’agit de lui ! Pour apprendre son nom à votre chien (pour les chats, c’est un peu plus long et difficile, mais possible), utilisez la méthode du renforcement positif. Cette méthode est très simple : on récompense si le chien fait bien, on ignore s’il fait mal.

Dans le cas de l’apprentissage du nom, des petites séances de 5 minutes, plusieurs fois par jour, suffisent :

    • prévoyez des récompenses alimentaires : fromage, biscuit, viande, croquette… N’oubliez pas de retirer l’équivalent de sa ration journalière, sinon votre chiot saura son nom, mais il aura pris 3 kilo !

placez-vous à côté ou derrière lui et appelez-le. S’il se retourne et vous regarde, ou encore mieux s’il vient vers vous, récompensez-le.

  • compliquez progressivement l’exercice : placez-vous à l’autre bout de la pièce, ou dans la pièce à côté, puis en extérieur (d’abord dans un endroit calme, puis dans un endroit un peu bruyant, avec du monde et d’autres chiens).
  • remplacez progressivement la friandise par une caresse ou une parole (« C’est bien mon chien ! »).

Prononcer le nom de votre chien sert à attirer son attention. N’oubliez pas de le faire suivre d’un ordre : « Merlin, non » ou « Merlin, viens ici ». Si vous dites simplement « Merlin », même sur un ton ferme, votre chien ne pourra pas deviner ce que vous attendez de lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>