themeII

Comment bien choisir ses croquettes ?

Thème II -  Les protéines dans les croquettes

L’ingrédient principal de vos croquettes doit être la viande. C’est elle qui va apporter des protéines, de plus, c’est dans la viande que les acides aminés sont les plus complets et les acides aminés sont essentiels pour le bien-être et la santé de nos animaux.

 

Comment sait-on si la viande est l’ingrédient principal ?

Il faut savoir que la liste des ingrédients est établie en ordre décroissant de poids. Vous devez donc toujours trouver la viande en premier dans la liste des ingrédients composant la croquette.

Quel type de viandes / poissons et sous quelle forme ?

La viande (et le poisson) peut subir des modifications avant d’être utilisé pour l’élaboration des croquettes, c’est pourquoi vous pouvez retrouver trois formes différentes : la viande fraîche, la viande déshydratée, la viande et sous-produits animaux.

Voici une liste (incomplète) de différentes sources de protéines animales, classées des protéines les plus assimilables aux moins assimilables.

  • Viande crue
  • Viande fraîche cuite
  • Farine de viande ou viande déshydratée (espèce déclarée, exemple : « poulet », « agneau »)
  • Farine de viande ou viande déshydratée (espèce non déclarées)
  • Viande hydrolysée
  • Hydrolysat de viande
  • Farine animale
  • Protéines d’origine animale
  • Hydrolysat de protéines animales

 

Viande et sous-produits animaux

Utilisé pour des raisons économiques, c’est ce qu’on appelle plus communément : la carne, ce qu’il reste sur les carcasses après avoir prélevé les morceaux destinés à l’alimentation humaine. Elle contient beaucoup de fragments d’os et de cartilage, qui sont des protéines de mauvaise qualité nutritionnelle car peu ou pas digeste pour nos animaux.

En cherchant bien, vous pouvez connaître la proportion d’os ou de cartilage indésirable dans vos croquettes. Pour cela, il faut étudier le taux de cendres, vous le trouverez dans les constituants analytiques. Un taux supérieur à 12% est signe de matières premières trop riche en os et cartilage.

 

La viande déshydratée

La viande déshydratée (qui n’est autre que de la farine) présente l’avantage de garantir de forts pourcentages de protéines animales dans la ration. Mais quelle en est la qualité ?

Elle est le résultat d’un procédé thermique plus ou moins agressif de séchage de la viande.

Plus ce procédé fait subir de transformations à la nourriture (séchage, déshydratation), plus la protéine est dénaturée et donc moins elle est digeste.

De plus, ces protéines ne sont pas toujours de bonne qualité.

Même si vous aurez du mal à connaître la nature des protéines, sachez que celles en provenance des muscles rouges, muscles blancs, et glandes sont très digestes et ont une très haute valeur biologique. Cependant les protéines d’os, de tissus conjonctif (tendon, ligaments), de la peau, et des phanères (poils, plumes) ont une mauvaise valeur biologique. Elles présentent des déséquilibres en acides aminés qui sont pourtant indispensables.

Si sur votre étiquette, vous ne trouverez pas ces informations. Nous vous conseillons si vous optez pour ce type de croquettes de vous renseigner sur la nature de la viande et des morceaux utilisés.

Conseil : sur vos croquettes, il est toujours mieux de lire :

-          « Nom de l’animal » déshydratée, plutôt que, « viande déshydratée », ou encore « farine d’animal » avec le nom de ce dernier plus que sans le nom.

Exemple : poulet déshydraté plutôt que viande déshydratée

 

La viande fraîche

La viande fraîche peut être :

-          Propre à la consommation humaine (elle ne contient pas de viscères et est hautement digeste)

-          Propre à la consommation animale.

La valeur des protéines aura une valeur biologique plus élevée avec la viande fraîche propre à la consommation humaine.

Attention toutefois au mode de cuisson utilisé lors de la préparation des recettes, celui-ci peut dénaturer la qualité des nutriments en fonction de la température de cuisson.

Le choix de la viande ou du poisson n’est pas lui non plus à négliger, les apports nutritionnels seront différents en fonction du type choisi (voir annexe 1)

 

Quelles céréales et légumes dois-je privilégier ?

Nous retrouvons dans la composition des croquettes des céréales, des tubercules, des rhizomes (pomme de terre, patate douce) ou des fruits. Ces produits sont sources de protéines et de glucides.

Maintenant vous le savez, s’ils sont placés en tête de liste des ingrédients, cela doit vous alerter sur la mauvaise qualité des croquettes.

Les protéines végétales

Les protéines végétales ont des concentrations plus faibles en acides aminées. A elles seules, elles ne peuvent pas procurer l’équilibre en acide aminées dont nos animaux ont besoin. Cependant, elles ont un intérêt pour l’apport complémentaire aux protéines de viande, ainsi, la valeur biologique globale de la croquette augmente.

 

Les glucides

Ce sont les végétaux qui apportent principalement les glucides. Contrairement à certaines des idées reçues, nous savons qu’un bon mélange de glucides appropriés est important pour le bien-être des animaux. Bien que considérés comme des nutriments non essentiels, ils jouent cependant un rôle métabolique important dans l’équilibre nutritionnel.

Quand les glucides sont présents en petites quantités appropriées, ils apportent de l’énergie rapide, ainsi, l’animal ne puise pas directement dans les protéines et matières grasses. Celles-ci pourront alors être utilisées par la suite pour la production et le maintien des tissus de l’organisme.

Il existe plusieurs sortes de glucides, les glucides simples (glucose, fructose) qui sont assimilables rapidement (à éviter chez les animaux). Les glucides dits complexes qui sont assimilables plus lentement (amidon) ou non assimilable (Les fibres solubles qui servent à améliorer le confort digestif de l’animal en texturant les selles).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Thème III – Le rôle de l’amidon et de l’index glycémique

>>> Lire <<<


 

Annexe 1 : Quelle viande ou poisson dois-je privilégier ?
  • Le canard : Naturellement faible en acide gras saturés et avec une teneur en sodium faible, le canard est riche en acides gras essentiels, omega-3, phosphore, zinc (utile à la fonction immunitaire), sélénium et est également une bonne source de fer.
  • La dinde : Une source de protéines animales complètes avec une teneur en acides gras saturés faible. Riche en sélénium et phosphore. Source de Vitamine B2, de cuivre et de zinc. La dinde est conseillée pour les animaux souffrant d’allergie alimentaire, la protéine de dinde étant rarement allergène.
  • L’agneau : L’agneau est riche en minéraux (fer, zinc, cuivre, phosphore et sélénium) et en vitamine B2, B3 et B12 (formation des globules rouges). Les protéines fournies sont de très hautes qualités. Il est également une source importante d’acides aminés essentiels. Elle possède un acide aminé (beta-alanine) qui sert à produire du carnosine aux propriétés antioxydante, importante pour la fonction musculaire. Sa viande contient également une quantité importante d’acides gras Omega 3
  • Le bœuf : Le bœuf est une source de protéine de haute qualité. Sa viande contient tous les acides aminés (22 dont 8 essentiels) indispensable à nos animaux. Il est riche en fer, zinc, sélénium, vitamine B3, B6 et B12. Il contient aussi du phosphore et du cuivre.
  • Le gibier (venaison) : La teneur en protéines dans la venaison est plus élevée que dans les autres viandes rouges. Il, est également très riche en fer, ce qui contribue à maintenir un niveau en énergie élevé. Sa viande contient un niveau élevé de vitamine B. Sa teneur en matière grasse produit des niveaux élevés d’acide linoléique (acide gras essentiel).
  • Le poulet: Le poulet fournit des protéines hautement digestes, idéale pour la masse musculaire et l’énergie de nos animaux. Il est également une excellente source de phosphore.
  • La truite : La truite fournie une source de protéines complètes de haute qualité chargées d’acide gras essentiel, d’Omega 3. Elle est aussi riche en vitamine B12, B6, phosphore et sélénium (participe aux fonctions de défense de notre organisme, c’est un anti-oxydant).
  • Le saumon : Les protéines dans le saumon sont complètes et de haute qualité. Elles fournissent à l’organisme des acides aminés, acides gras essentiels, Omega 3, vitamines B12, B6, phosphore et zinc.
Retrouvez les autres thématiques de l’article : « Comment bien choisir ses croquettes »

 

2 réflexions sur “ Comment bien choisir ses croquettes ? ”

  1. Bonjour, j’ai lu votre article avec grand intérêt car l’on peut lire et entendre tellement de choses sur ce sujet!!! moi ma petite chienne shi-tzu de 7ans et qq mois est à la ration ménagère depuis ans, aucunes croquettes ne lui convenaient, elle à une dermatite atopique d’origine génétique parait il? J’ai essayé le canard, poulet, dinde crus de consommation humaine et de bonne qualité, le souci c’est que cru elle a des diarrhées, donc je fait tout cuire e devrais dire bouillir, pouvez vous me dire comment lui cuire la viande pour que ce soit le mieux et qu’elle garde un maximum de propriétés? car vous dites que la cuisson est importante et je ne sais pas si je fais bien où non? j’ajoute de la pollenta et un peu de pomme cuite, cela lui convient parfaitement .Merci de votre réponse, cordialement

    1. Bonjour madame,

      L’idéal pour la viande, c’est de la donner crue pour qu’elle garde ses qualités nutritives.
      La cuisson peut peut-être vous rassurer pour éviter les bactéries. Cependant, dans l’idéal il ne faut pas qu’elle soit trop prolongée.
      Une cuisson prolongée diminue la digestibilité des protéines et détruits certains nutriments, la taurine et certaines vitamines.

      Conseil saisir la viande à la poêle anti-adhésive ou la faire blanchir 1 minute à la fin de cuisson du riz pu des pâtes dans la même eau.

      A bientôt
      L’équipe Vetality

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>