osteo

L’ostéopathie : complémentaire à la chirurgie

Pour récupérer plus vite et mieux ; traitement des cicatrices.

 

Votre animal peut subir, au cours de sa vie, une voire plusieurs interventions chirurgicales. Elles sont souvent indispensables au traitement de certaines pathologies, qu’elles soient articulaires, viscérales…

Leur prise en charge avant et après l’intervention peut être plus ou moins délicate en fonction de la chirurgie à réaliser et de l’état de santé de l’animal. L’ostéopathie est une thérapie complémentaire et peut constituer un excellent moyen de récupération pour votre compagnon à poils.

 

  • Pourquoi faire appel à l’ostéopathie après une opération ?

 

Au cours d’un acte chirurgical sur votre animal, le vétérinaire en charge de l’opération va injecter à votre animal des anesthésiants qui se distribuent dans l’organisme, notamment le système nerveux central, le foie et les reins. Une fois la chirurgie accomplie, ces organes vont éliminer les produits d’anesthésie avec plus ou moins d’efficacité, en fonction de l’état de bon fonctionnement de ces derniers. S’il existe une ou plusieurs dysfonctions ostéopathiques à ce niveau (tractions exercées sur les tissus, troubles fonctionnels organiques, spasmes…), l’élimination des toxines et des anesthésiants peut être ralentie.

L’administration d’antibiotiques et d’anti inflammatoires peut également provoquer des effets secondaires sur la flore intestinale et perturber l’équilibre en place ; l’élimination des médicaments se déroule aussi dans le foie et les reins. Ainsi, grâce à des techniques d’ostéopathie viscérale, on peut contribuer à une bonne élimination des toxines et à un meilleur fonctionnement des organes filtres du corps, que sont le foie et les reins, entre autres.

 

  • Une cicatrice sans impact pour voter animal grâce à l’ostéopathie

 

Une chirurgie implique une incision des tissus mous (peau, muscles, fascias) afin d’accéder à la zone à opérer, et cela créé une cicatrice une fois l’incision refermée. C’est une lésion visible de la peau, généralement provoquée par une blessure, ou par un acte chirurgical.

Les cicatrices peuvent provoquer des adhérences avec les tissus mous sous-jacents : au lieu de coulisser entre eux, les tissus ne sont plus aussi mobiles qu’avant et cela gêne les animaux concernés, surtout si la cicatrice est située à une zone très mobile du corps. Les tissus enchevêtrés dans la zone cicatricielle sont tractés à ce niveau là et plus les adhérences sont importantes, plus la peau va devenir rigide, perdre en souplesse et en élasticité. On peut constater à la longue une altération de la qualité de la peau (poil terne ou poussiéreux, poil piqué, perte de poils, peau grasse ou à pellicules), signe que la cicatrice provoque un défaut d’irrigation des tissus.

 

Par exemple, lorsque l’on supprime les testicules ou les ovaires chez un animal (on le prive des hormones qui contribuent à gérer les lipides dans l’organisme, c’est pour cela que les animaux castrés ont une tendance à l’embonpoint et qu’il faut adapter leur alimentation), les adhérences de cicatrices peuvent conduire au mauvais développement du jeune animal, un aplomb serré du derrière, des raideurs de la démarche et en particulier des membres postérieurs, des grassets sensibles à la palpation…

L’ostéopathie est un excellent moyen de traiter ces cicatrices. Elle redonne souplesse et irrigation aux tissus et débarrasse l’organisme des tensions installées. Elle permet également d’avoir un impact psychologique : une cicatrice constitue un traumatisme plus ou moins important sur l’organisme en fonction de son ampleur. En effet les circonstances d’apparition de la blessure (accident, morsure, choc…) peuvent laisser un traumatisme psychologique à l’animal ; la cicatrice est un événement inscrit dans le corps que ce dernier va garder en mémoire. Si ce souci n’est pas pris en charge, l’animal associe la cicatrice et la douleur engendrée à l’évènement traumatisant correspondant.

 

 

Des questions ? 
Notre ostéopathe, Marine Loustaud Bouffier vous répond ! 

En complément, son site internet : http://osteopathe-animalier-dordogne.over-blog.com/ 

ou : 06.42.50.81.81

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>